Blog de beton

Friday, December 03, 2004

De l'impression d'être un grain de sable sur une plage immense

Mon bureau est au 29ème étage d'une tour de 32. Nous sommes presqu'en haut. Je suis à la face nord du building. Je donnes le dos à la grande facade vitrée.

Mais parfois, quand je me suis penché longtemps sur un projet qui ne veut pas avançer et que j'ai besoin de penser à autre chose, je vais me mettre face à la vitre.

Et ca ne rate jamais. Il me vient toutes sorte de pensées bizarre. Je suis debout face a une grande partie de Bangkok. Ma vue se perd dans un brouillard à hauteur du elephant tower. On le voit très bien si le temps est clair. Et jusqu'a perte de vue, il y a une mer de béton, de maison.

J'entend les voitures dans un seul brouhaha avec parfois un moteur qui sort de la masse.

Je me dis que je vois ces gens vivre au bas et personne la en bas n'a conscience que je suis la. L'immensité de la ville qui se perd au loin me fait imaginer le plus souvent quelqu'un qui m'observerait en planant au dessus de moi juste a l'extérieur. Tout prêt. Je suis debout les jambes légèrement écarté, les mains derrière le dos. J'observe des gens qui ne me connaissent pas, qui ne font que passer, qui marchent, qui grouillent là au bas. Et puis moi je n'ai pas conscience de l'entité qui m'observe juste en haut.

Et ensuite il y a une marche arrière rapide et on voit toutes la rue, puis tout Bangkok, puis toute la Thaïlande. Il y a un instant j'étais au dessus des hommes et maintenant je fais partie de cette masse qui grouille et qui fait sa vie. Indissociable.

Ensuite je retourne à mon bureau tout étourdi et je recommence à travailler.