Blog de beton

Thursday, November 18, 2004

Un message pour la posterite

Il y a une experience que j'ai vecu dont il faudrait que le monde se souvienne.

Quand je suis rentre de France, je me suis mis a la recherche d'un boulot comme tout le monde. D'entree de jeu, lors de mon application, on me dit cette boite ci cherche quelqu'un. Je m'y rend et je suis employe. Je commence le mois prochain. Cool, il me reste 3 semaines.

Entretemps c'est l'anniverssaire d'un de mes amis a tamarin. Ce sont ses 30 ans et il y a un monde fou. Vers les minuit la soiree est avancee et j'essayais d'expliquer a quelque amis comment on danse 'disco'. Une representation totalement derisoire dans le but de faire rire mon entourage. Et c'est la qu'une fille que j'ai rencontre en tout debut de soiree me dit :"Viens je vais te presenter a mon pere".

Elle m'emmene devant son pere (2 metres derriere moi) et me dit, "Tu sais qui c'est ?". Moi : "Ton pere...". Elle me dit :"C'est aussi ton futur patron". Le big boss de la boite ou je vais bosser. Et il me demande :"Tu commences quand ?" Je lui repond "lundi". Lui : "LUNDI!!!" (On etait samedi). La legende raconte que j'ai desaoule un seul coup.

Ce monsieur a son caractere et il n'etait pas rare de l'entendre HURLER dans les couloirs du bureau. Mon bureau etant a cote du siens j'etais en premiere loge.

Et un jour, j'entends un brouhaha qui arrive et se rapproche.

Ca donnait ceci:
"Ah bon ! Comme ca ca ! Mo demane zot ene zaffair zot pas oule faire ?!"
"Prochain fois zot demane moi ene zaffair... ZOT POU SOUS MO BIBITE ENE ZOURNEE ZOT PAS POU GAGNE"

Entretemps j'avais ouvert la porte de mon bureau pour voir ce qui se passait et il y avait une armee de pions en train de graviter autour du boss, terrorise !

Sacree experience pour un premier boulot. Au moins on ne s'ennuyait pas tout le temps.

Il serait injuste de parler de cette episode sans mentionner qu'il est aussi une bonne personne dans le vrai sens du terme. Et puis les gros chiens qui aboient ne mordent pas. Parce que malgre sa mauvaise humeur reputee, c'etait aussi la seule personne avec qui j'ai passe une ou deux fois dans son bureau pour parler politique, economie, environnement ect... Les sujets s'enchainant et ne tombant jamais d'accord. Un bon exercice d'argumentation.